PRESSE
« ... L'auditoire a été frappé par la direction précise et suggestive du chef obtenant des plans sonores très diversifiés et des entrées successives bien marquées grâce à la concentration des chanteurs. Henri Pompidor a su conférer à ce répertoire si attachant équilibre, justesse, fondu des voix, toute la plénitude et la densité expressive souhaitables.»
Education Musicale (Mars 2014)
« … beaucoup de professionnalisme, tout autant dans l'organisation et que dans la direction chorale, un grand sens musical et une parfaite efficacité dans la préparation des pièces musicales »
French Festival (Fevrier 2012)
« Henri Pompidor est un excellent musicien qui devrait être plus souvent appelé pour nous faire découvrir des grandes pages du répertoire classique. La direction musicale est semblable à un travail d'accouchement que Dr Pompidor sait remplir admirablement »
Bangkok Post (Fevrier 2012)
« Sa direction nous conduit toujours vers l'essence même de la musique : ce n'est pas seulement "joli" comme disent les français, mais à chaque fois la découverte de la musique elle-même »
Nation (Mars 2011)
« Pendant le concert, c'est une véritable relation musicale qui s'établit entre le chef et chacun de ses musiciens et de ses chanteurs. Henri Pompidor sait les réunir pour créer une véritable communion musicale, qui touche également le public présent »
Philippe Saint Paul (Septembre 2010)
« Son interprétation des œuvres chorales furent tout à la fois subtile et nuancée »
Residence (Juillet 2010)
« La neuvième symphonie de Beethoven, sans doute un événement musical marquant dans l'histoire de la musique chorale en Thaïlande, sans doute un nouveau chapitre dans le développement de la musique classique dans le Royaume »
Bangkok Post (Decembre 2009)
« … des résultats sonores remarquables pour le chœur de 180 choristes dans les représentations des Carmina Burana »

Nation (Septembre 2008)

« Avec une formation complète et une riche expérience de chef de choeur et chef d'orchestre, Henri Pompidor continue à montrer à travers ses nombreux concerts son caractère dynamique et l'intérêt qu'il porte à la dimension humaine du chant choral »

Edith Weber (Octobre 2008, Paris Sorbonne)